NaturOparC

l'Otarie de Patagonie

Pinnipède au corps massif, c’est la seule espèce du genre d’otaries “Otaria”.

Otaria flavescens – famille des otaridés

Taillejusqu'à 2m70
Poids100 à 350 kg
Longévité17 à 20 ans
Régime Alimentairepiscivore
Reproductiondécembre - janvier
Gestation11 à 12 mois
Portée1 jeune appelé "veau"

L’Otarie de Patagonie, anciennement appelée Otarie à crinière, est un mammifère marin vivant sur les côtes sud américaines depuis le Pérou côté Pacifique jusqu’à la Terre de Feu, et jusqu’au sud du Brésil sur la façade atlantique. Installées principalement sur les plages de sable ou de galets, elles se retrouvent en colonies allant de quelques dizaines à plusieurs centaines d’individus. 

L’otarie de Patagonie est un chasseur piscivore opportuniste qui s’alimente en fonction des disponibilités du lieu et de la saison, chassant principalement des poissons benthiques et pélagiques, mais aussi des céphalopodes tels que les calmars et les encornets, des crustacés et des mollusques. Excellente plongeuse, elle peut chasser jusqu’à 60 m de profondeur et rester 3 à 4 minutes sous l’eau.

Sédentaire et polygame, le mâle possède un harem généralement constitué de 4 à 10 femelles. Chacune peut donner naissance tous les deux ans, à un jeune unique au terme d’une gestation de près d’un an. La mère reste avec son petit pendant une semaine complète avant de retourner à l’eau pour se nourrir. Le « veau » est sevré au bout de 8 à 10 mois.

Saviez-vous l'otarie de Patagonie est également appelée "lion de mer" du fait de la crinière portée par le mâle. Animal au corps massif et trapu, le mâle (200 à 300kg) pèse le double des femelles(100 à 150kg).

Malgré sa corpulence, l’Otarie de Patagonie ne fait pas peur aux chasseurs !

Suite à plusieurs centaines d’année d’exploitation par l’homme de sa fourrure et de son huile, la population d’otarie de Patagonie a grandement diminué. De nos jours, des abattages volontaires par les pêcheurs, ou des prises accidentelles dans les filets de chalutier, continuent de réduire fortement le nombre d’individus surtout autour des îles Falkland (Malouines) où une pêche intensive est pratiquée.

Une protection efficace, de même que la création de nombreuses réserves et zones protégées, ont permis de stabiliser les populations autour des 250.000 ou 260.000 individus. 

statut actuel

UICN monde : préoccupation mineure

L'Otarie de Patagonie à NaturOparC

L’Otarie de Patagonie est présentée lors d’une démonstration présentant les techniques de pêches d’animaux aquatiques. 

Bien loin des spectacles aquatiques auxquels il est possible d’assister dans de nombreux parcs, la démonstration présentée tous les jours permet d’admirer les animaux sous l’eau, en action réelle de pêche dans un bassin vitré, chose rarement observable dans la nature ! Autant de techniques qui ne manqueront pas de surprendre le public mais aussi les soigneurs, car les animaux sont quelques fois imprévisibles !

Cette démonstration est l’occasion pour l’animateur de parler de la biologie des différentes espèces présentées, de leurs adaptations morphologiques au milieu aquatique, mais aussi d’attirer l’attention des visiteurs sur l’importance de leur conservation.